Compte-rendu des délibérations du jury 2021

Le Cercle Gutenberg s’est réuni en jury le mercredi 24 novembre 2021 pour attribuer, pour la quatorzième fois, ses Prix Guy Ourisson, d’un montant de 5 000 € chacun, destinés à des chercheurs de 40 ans ou moins, menant des recherches particulièrement prometteuses en Alsace.

Six mécènes ont accepté de financer chacun un Prix Guy Ourisson cette année. Il s’agit de la Région Grand Est, l’Eurométropole de Strasbourg, la Fondation Université de Strasbourg, l’Université de Haute Alsace, la Fondation pour la recherche en Chimie et la Société des Amis des Universités de l’Académie de Strasbourg. Par ailleurs, des donateurs individuels, qui ont souhaité garder l’anonymat, ont faits des dons au Cercle Gutenberg qui, lorsque leur cumul atteindra 5000 € nous permettront de financer un Prix Guy Ourisson supplémentaire.

Le Cercle Gutenberg remercie très sincèrement tous les donateurs publics et privés qui lui permettent d’attribuer des Prix Guy Ourisson chaque année depuis 2008.

Malgré les difficultés liées à la pandémie le Cercle Gutenberg a enregistré cette année vingt-trois candidatures de très grande qualité, ce qui témoigne du dynamisme de la recherche alsacienne et de l’appréciation du Prix Guy Ourisson par les jeunes chercheurs prometteurs qui y voient une reconnaissance par leurs pairs et un moyen d’accélérer leurs recherches.

Le jury, qui attribue les prix sans aucune préférence disciplinaire, tient à souligner que tous les dossiers reçus étaient de grande qualité, ce qui a considérablement compliqué son travail.

Les six Prix Guy Ourisson 2021 ont été attribués, par ordre alphabétique, à :

 -  Alexandre CHARLET, né le 24 novembre 1982, Chargé de Recherches CNRS à l'Institut des Neurosciences Cellulaires et Intégratives, INCI , UPR 3212,

-  Geremia COMETTI, né le 14 janvier 1983, Directeur de l’Institut d’Ethnologie de l’Université de Strasbourg, membre du laboratoire LinCS (Lab for interdisciplinary cultural studies) UMR 7367,

- Alexandre DETAPPE, né le 31 octobre 1989, Responsable du laboratoire de recherche nano translationnelle de l’Institut de Cancérologie Strasbourg-Europe (ICANS), chercheur affilié à l’Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien, UMR 7178,

- Pawel DYDIO, né le 16 janvier 1985, Maitre de Conférences à l’Institut de Science et d’Ingénierie Supramoléculaires ISIS, UMR 7006,

-  Fanny KIEFFER, née le 20 juin 1982, Maitre de Conférence en histoire de l’art moderne et en histoire des sciences, membre du laboratoire Arts, Civilisations et Histoire de l’Europe, ARCHE, UR 3400,

Pierre PY, né le 11 octobre 1983, Chargé de Recherches CNRS à l’Institut de Recherches en Mathématiques Avancées, IRMA, UMR 7105.

Le jury félicite très chaleureusement ces six lauréats qui mènent dans leurs domaines respectifs des recherches reconnues et très prometteuses.

Les lauréats recevront chacun un chèque de 5 000 € à l’occasion d’une cérémonie qui sera organisée au cours du premier trimestre 2022 et qui associera les mécènes publics et privés qui ont doté ces prix.

Le jury, qui a beaucoup regretté de n’avoir que six prix à attribuer, tient à saluer la très grande qualité des autres candidats. Il les invite à persévérer dans leurs recherches et à tenir leurs dossiers à jour pour une éventuelle nouvelle candidature en 2022, à condition de ne pas dépasser l’âge de 40 ans (majoré d’un an par enfant pour les candidatures féminines) au 1er janvier 2022. Il note qu’un quart des dossiers reçus seulement correspondaient à des candidatures féminines, et cette autocensure lui parait aussi regrettable qu’injustifiée.  Il rappelle aussi avec insistance que ces prix sont ouverts à toutes les disciplines et aux deux départements alsaciens. 

 

Le Cercle Gutenberg tient à renouveler ses remerciements les plus chaleureux à tous ses mécènes. Sans eux, ses prix honorant la mémoire de Guy Ourisson et l’excellence de nos jeunes chercheurs, ne pourraient exister. La qualité des dossiers de candidatures reçus témoigne tout à la fois de la pertinence de ces prix, de la qualité et de la diversité des recherches menées en Alsace et de la nécessité pour nos laboratoires de rester attractifs pour les jeunes générations de chercheurs, de toutes provenances géographiques et thématiques.